Elisabeth Regamey

Biographie

Après une formation de décoratrice aux Arts Appliqués de Vevey, je me suis orientée vers la peinture décorative en suivant des cours à l’Institut de Peinture Décorative à Bruxelles qu'au Centre Européen Pour les Métiers du Patrimoine à Venise, sur des techniques spécifiques telles que la peinture a fresco, les enduits à la chaux, le stuc-marbre, trompe l'oeil, faux marbre et faux bois.

Mon intérêt et ma passion pour les cadrans solaires ont été suscités par tout ce qu’ils représentent en tant qu’objet esthétique, poétique, historique et fonctionnel, éléments constitutifs de notre patrimoine architectural et culturel.

Depuis quinze ans, j'en crée, j'en restaure et il m'arrive, telle une horlogère, de remettre des cadrans existants à l'heure. Jean-Marc Lavanchy, mon mari, ingénieur EPFL, s’occupe de la partie technique, à savoir le calcul des cadrans ainsi que la fabrication et la pose des styles.

Les cadrans solaires ne sont pas mon seul domaine d’activité. Je réalise divers travaux de peinture décorative intérieurs ou extérieurs: murs patinés, stuc-marbre, ornements, effets de matières, faux bois, faux marbre, dorure, décors murals, trompe l’œil et enseignes. Je collabore également avec d’autres ateliers de peintres en décor et de restauration.

Dossier de presse

RTS

La RTS consacre un reportage aux cadrans solaires. Un extrait du TJ de 12h45, jeudi 2 avril 2015: Rencontre avec une conceptrice et restauratrice de cadrans solaires

Le 2 août 2011, le Journal de la Côte publie cet article

ÉLISABETH REGAMEY